Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
ECOLE LIAO CH'AN QI GONG - Qi Gong/ Méditation/ Médecine Chinoise   www.ecole-qigong.com

« L’ART D'AIMER dans l’Alcôve de Ma Wang Dui »

« L’ART D'AIMER dans l’Alcôve de Ma Wang Dui »

                      NOUVEAU SITE DU CENTRE :

                             www.ecole-qigong.com

 

                                                        LIAO CH'AN QI GONG

                                                        71, RUE ROBESPIERRE

                                                             93100 MONTREUIL

 

                                                 Métro Bérault ou Saint Mandé (ligne 1) ou

                                                     Robespierre( ligne 9 ) ou Vincennes (RER  A)

 

                                   Liao Ch’an Qi Gong : liaochanqigong@free.fr 

                                                                 09 53 22 63 39

 

 


 

L-art-d-aimer-de-liao.jpg

 

 

 

 

La Source de L’Alchimie Taoïste sexuelle -

« L’Art d’aimer dans l’Alcôve de Ma Wang Dui »

 

écrit par Liao Yi Lin

 

A l’occasion de la sortie de son livre

« L’art d’aimer à la Chinoise-le vol du Phénix  »

Edition de la Martinière

 

 

12  - 13 Mars   2016

 

 

Stage de 2  jours enseigné par Liao Yi LIN


  

Qi Gong "Parfum de Femme" et "Honneur d'Homme - méthodes Liao Ch'an Qi Gong

sur le thème: l'amour et la sexualité
Des mouvements de Qi Gong que Liao Yi Lin a initiés pour nourrir le Sang de la femme et le Jing de l'homme.

Méthode  de la médecine chinoise « Nourrir la Vie » pour la femme et pour l'homme.

Liao Yi Lin nous parlera de la sagesse orientale concernant l'amour et la sexualité,

l'Art de vivre seul et l'Art de vivre en couple.

Stage ouvert aux personnes seules ou en couple

Avec l'enseignement de la médecine chinoise par Gérard Olivier.

 

P.S. :  A midi, le centre organise deux repas bio chinois, avec des recettes, composées de plantes et aliments qui aident nourrir le Jing de l'homme et le Sang de la femme, données par Liao Yi LIN et cuisinées par sa mère Tong Lau Chun.

 

 

 

 

À la fin de l’année 1973, dans la province de Hunan, dans la ville de Chang Sha des archéologues chinois ont découvert dans la fouille n° 3, une tombe datée des dynasties Han, une vingtaine de livres anciens en tissu, contenant cent douze mille mots, et quatre rouleaux en bambou de quatre mille mots. Ces anciens livres ont été enterrés à l’époque de l’empereur Han Wen, en 168 avant Jésus-Christ, il y a deux mille cent ans.

 

Parmi ces livres anciens, il y a des œuvres importantes de médecine traditionnelle chinoise qui ont été écrites plus tôt que l’ancien traité « Huang Di Nei Jing ». Certaines remontent aux Royaumes Combattants. Ce sont les livres de médecine chinoise les plus anciens qu’on ait trouvé jusqu’à présent. On y trouve des textes sur la science de l’acupuncture, mais aussi une grande partie consacrée au Qi gong de la santé, et à l’alchimie taoïste sexuelle.

 

Dans le livre « L’art d’aimer à la Chinoise-le vol du Phénix »,

je traduis et commente les trois livres en bambou : ‘Les Dix Questions’, ‘L’Union du Yin–Yang’ et ‘La Voie Suprême’. Tous concernant la base de l’alchimie taoïste sexuelle, qui représente l’art d’aimer le plus ancien qu’on puisse trouver en texte écrit.

 

 

Ces textes sont la source du développement de l’alchimie taoïste sexuelle, la pratique est spirituelle. L’art d’aimer a non seulement une fonction positive pour le bien-être du corps, mais il contribue aussi à la longévité et à la sublimation de l’esprit.

 

L’Art d’aimer dans l’Alcôve de Ma Wang Dui : « L’art d’aimer une femme demande de garder l’esprit serein et harmonieux, d’avoir un cœur calme et limpide comme de l’eau : ainsi vous ne risquez pas de perdre votre jing véritable. »

 

Nous retrouvons la même recherche chez les anciens tantriques indiens :

« Pendant l’acte sexuel, ne cherchez pas à terminer par l’éjaculation. Restez toujours dans le début, ne vous précipitez pas vers la fin »

Comment rester dans le début ? Le Tantra dit :

 « Ne pas considérer l’acte sexuel comme une routine quelconque.

L’acte d’aimer n’a pas de fin. »

 Restez dans le présent, ressentez la présence de deux personnes de polarité yin et yang, deux âmes réunies en un. Fondez et disparaissez l’un dans l’autre, dans la chaleur humaine et dans l’amour. Sans amour, l’autre devient un outil, un objet, l’acte sexuel se termine vite. Sans amour, l’autre est exploité et utilisé.

Le Tantra propose de transformer l’acte sexuel en un acte spirituel, une profonde union du corps et de l’âme de l’homme et de la femme, sans excitation ni précipitation. Cette union est composée de deux énergies, de deux polarités, comme les pôles positif et lnégatif de l’électricité : le courant est ainsi connecté. Les étincelles d’extase emportent les deux énergies dans un espace hors du temps, dans un Samadhi, dans une conscience cosmique.

Nous pouvons l’interpréter comme dit le maître de Ch’an Nan Huai Chin :

« Le Qi véritable n’est pas le souffle de la respiration, mais le Qi réalisé, le souffle arrêté une fois la méthode de l’ânâpâna accomplie... »

Le souffle de l’homme et de la femme réunis crée le Qi qui les emportent dans le vide cosmique. L’esprit, le shen est ainsi relié au Shen véritable... Les mots sont différents, mais le sens profond pointe sur la même lune.

 

Deux énergies de polarité différente se rencontrent, se fondent l’une dans l’autre. Le tantra décrit très bien ce cercle d’amour, par la danse des corps mutuelle, par les gestes d’amour, par les regards, par la respiration naturelle en détente ; l’extase arrive dans une relaxation totale. Le mental s’arrête complètement. Seulement le cœur continue à battre. Le tantra assimile l’acte sexuel à une méditation.

L’Art d’aimer dans l’Alcôve de Ma Wang Dui : « L’homme, frappant doucement à la porte du sexe de la femme avec sa « tige de jade », sans crainte ni précipitation, écoute attentivement les cinq soupirs de la femme pour s’accorder avec elle dans l’acte d’accouplement. »

 

L’acte sexuel habituellement se termine par un sommet de l’extase, se finit par l’éjaculation, une expulsion d’énergie. L’art d’aimer dans l’alcôve chinois, tout comme l’acte tantrique indien, ne se termine pas. L’homme et la femme plongent dans la profondeur de la vallée. L’éjaculation ne se manifeste plus. Les énergies sexuelles de l’homme et de la femme se mêlent l’une dans l’autre, comme un cercle énergétique sans fin. Comme disaient les sages anciens dans ce livre en bambou, « Neuf tours d’accouplements sans éjaculation » deviennent possibles. L’acte d’aimer pourrait être sans fin. L’énergie sexuelle sublimée se perpétuera des heures et des heures, des jours et des jours ... Le corps et l’esprit en sont bénéfiques.

 

L’Art d’aimer dans l’Aclôve de Ma Wang Dui : « Le corps et l’esprit se sont liés et se répondent. Alors votre âme est en paix et vous êtes joyeux.

Les cinq organes sont en excellente forme, ainsi votre visage rayonne de bonne santé, votre vie devient aussi éternelle que celle du soleil et de la lune, vous serez l’élite de la terre. »

Ce traité, le plus ancien concernant la sexualité, est simple et sain. Il ne dérive pas aux jeux mentaux comme il l’a été par beaucoup de taoïstes dans les siècles suivants. Tant de livres ont paru qui vous apprennent des méthodes farfelues pour ne plus éjaculer...

Il est temps que l’alchimie taoïste sexuelle retrouve sa source et son origine dans la simplicité. C’est la raison pour laquelle je tiens à traduire ce livre en bambou le plus ancien qu’on ait trouvé jusqu’à présent.

 

Le ‘Livre des Immortels’ parle de la méthode de ‘retourner le Jing pour fortifier le cerveau’ beaucoup développée dans les siècles suivants par les taoïstes : en s’accouplant, quand le sperme est fortement agité et veut sortir, saisir vite le membre avec l’index et le médius de la main gauche entre le scrotum et l’anus. Serrer avec force, et en même temps expirer longuement en grinçant des dents, quelques dizaines de fois, pour se concentrer. Ne pas retenir l’haleine. En agissant ainsi, le sperme ne peut pas sortir, il revient dans la Tige de jade et monte par la colonne vertébrale au cerveau...’

 

Le maître de Ch’an contemporain M. Nan Huan Chin critique beaucoup cette méthode comme une dérive dangereuse :

  “...Les sages anciens distinguent le Jing véritable (énergie sexuelle) du sperme, le Qi véritable du souffle, le Shen véritable de l’esprit. Le Jing, cette essence véritable, n’est pas le sperme créé par l’acte sexuel, mais l'énergie sexuelle transcendée. Le Qi véritable n’est pas le souffle de la respiration, mais le Qi réalisé, le souffle arrêté une fois la méthode de l’ânâpâna accomplie... Les taoïstes proclament “le renvoi de l'énergie sexuelle pour nourrir le cerveau”, mais cette énergie sexuelle n’est pas le sperme...

     Beaucoup de ceux qui pratiquent l’alchimie sexuelle taoïste s’efforcent de ne pas éjaculer, pour conduire l'énergie jusqu’au crâne. Cette façon de faire est catastrophique. Ce qui a été conduit n’est pas la véritable énergie sexuelle, mais le sperme. Ils risquent de conduire plutôt les poisons de l’urine et des excréments jusque dans le cerveau. S’ils ne deviennent pas fous, ils mourront tôt. Souvenez-vous bien, l'énergie sexuelle véritable est sans forme !

Certains en faisant la grande circulation céleste, s’empêchent de faire des pets. Ainsi les poisons de l’urine et des excréments montent au crâne à travers le vaisseau Gouverneur... Cela s’appelle plutôt la ‘grande circulation du prout’ !... ”

 

" Ceux qui exercent soi-disant la pratique 'homme femme', dégagent une lueur rouge sur le visage, mais c’est un rouge violet et noir. Ceux qui ne savent pas les croient illuminés à cause de cette mine lumineuse rouge noire ! Leur mine ressemble à un wok huilé séché, mais c'est en fait une substance du sperme... Cette pratique soi-disant “homme femme” est diabolique, ils s’engagent ainsi dans la voie du démon. Ils iront en enfer, et deviendront des bestiaux. Ne faites surtout pas comme eux ! ”

 

“Les taoïstes ont bien décrit ceux qui ont vraiment atteint l'éveil :

 ‘Leurs visages ressemblent à du jade nouveau, leurs yeux sont bleus et leurs pupilles sont carrées, leurs expirations résonnent comme celle du dragon.’

L’homme véritable a une mine douce, fraîche et rayonnante comme du jade nouveau, les yeux brillent de clarté et de force... C’est le résultat de la transformation de l'énergie sexuelle  en Qi véritable...”

 

Les sages taoïstes disent une chose très juste:

“ Quand le Jing est comblé,

 nous n’avons plus de désir sexuel ;

Quand le Qi est comblé,

nous n’avons plus envie de manger ;

Quand le Shen est comblé,

nous n’avons plus besoin de dormir.”

 

 

calli-blog-copyright.jpg

 

 

La sagesse taoïste ancienne, tout comme le tantra indien, accepte sainement la sexualité. Les deux mouvements ont constaté la même chose: Si l’homme laisse s’écouler son essence séminale pendant chaque acte d’amour, il n’obtient pas l’énergie vitale.

 

L’éjaculation pourrait être complètement oubliée un jour. L’homme ne s’empêche pas d’éjaculer parce qu’il est tendu, toujours dans un esprit de combat. Les deux amoureux devraient prendre le temps d’avoir l’esprit réuni et la sensation harmonieuse, sans précipiter ni conceptualiser l’acte, seulement laisser l’énergie amoureuse animer le mouvement, la posture et le geste. Les deux amoureux se réunissent dans un état de bien-être, dans une atmosphère calme, sereine et détendue. C’est uniquement par cette détente et cette communion que les deux pôles d’électricité se connectent : les deux bioénergies se complètent naturellement, les deux sources de la vie se mêlent spontanément comme un fleuve tranquille. Ainsi profondément enlacés l’un dans l’autre, respirant l’un avec l’autre, ils se rendent l’un et l’autre plus vivants, plus beaux, plus rayonnants : ils parviennent vraiment à atteindre ensemble une longévité.

 

Un grand mystique Indien Osho a bien parlé de la sagesse de la sexualité dans la tradition tantrique :

« Pour le Tantra, la sexualité n’est pas un besoin, mais une expérience cosmique, de méditation. C’est un retour à l’ultime vérité, l’une des formes les plus sublimes de la méditation. Dans les quinze minutes ou l’heure de l’étreinte amoureuse ininterrompue, le Tantra insiste sur la complète perte de l’ego.

Voyons bien la différence. Freud dit que le sexe est une gratification de l’ego, il n’a pas tort, regardons comment l’homme moderne vit la sexualité. Nous continuons à faire l’amour avec de nouveaux partenaires pour prouver que nous sommes encore beaux, sensuels, attirants, mais nous ne tombons pas vraiment amoureux. Alors la joie n’est pas l’amour, mais la conquête. L’homme ayant réussi à attirer la femme dans son lit, il ne s’intéresse plus à elle. Ce n’est pas de l’amour. Plus il a de femmes, plus il arrive à montrer son magnétisme, son charisme. Il a des rapports sexuels avec le plus de femmes possible pour satisfaire son ego. Ce n’est pas de l’amour.

Regardons bien le Tantra. Le Tantra a une idée totalement différente : " Nous nous attachons au sexe parce qu’il nous donne un moment de non-ego, non-temps, de méditation. À cause de la gratification de l’ego, le sexe devient un acte superficiel. Il ne pénètre pas profondément, il n’a pas de profondeur. Beaucoup d’hommes ont des éjaculations précoces, car ils n’aiment pas vraiment. S’ils arrivent à aimer, naturellement, ils parviennent à faire l’amour pendant longtemps: plus nous arrivons à aimer, plus notre acte d’amour durera longtemps, car il n’y a pas de précipitation, et surtout l’ego n’est pas là pour contrôler.

Dans l’amour tantrique, les amoureux s’enlacent pendant des heures. C’est une sorte de relaxation dans laquelle l’homme et la femme se fondent l’un dans l’autre jusqu’au tréfonds de leurs êtres. L’ego et le mental s’arrêtent, le temps n’existe plus. C’est une méditation, c’est une vision de dieu. Le Tantra est un chemin naturel qui mène à Dieu. L’homme et la femme disparaissent l’un dans l’autre. Le partenaire devient une porte de l’Ultime.

C’est le retour à l’innocence absolue, à l’Un absolu. Le plus grand orgasme est cette attente silencieuse, totalement détendue, totalement non mentale. Les amoureux deviennent pure conscience. C’est cela la plus grande beauté, la plus grande bénédiction.

Le vrai Tantra n’est pas une technique mais amour, il n’est pas une méthode, mais une prière. Il n’est pas orienté vers la tête, vers le mental, mais vers une relaxation dans le cœur, dans l’amour. Beaucoup de livres ont été écrits sur le Tantra, ils parlent tous des techniques. Le vrai Tantra ne peut pas être écrit. Le tantra est à intégrer à l’intérieur de nos esprits. Il nous faut changer toute notre démarche. »

L’Art d’aimer dans l’Alcôve de Ma Wang Dui : « L’homme et la femme devraient jouer le plus longtemps possible avant l’accouplement afin d’avoir l’esprit réuni et une sensation harmonieuse. »

 

« Prions ensemble, chantons ensemble, jouons ensemble, dansons ensemble sans penser au sexe. Ne disons plus, “Quand est-ce que nous allons au lit ?”, oublions le sexe. Faisons autre chose ensemble et perdons nous dedans. L’amour viendra quand nous perdrons la tête. Soudain, nous nous trouvons en train de faire l’amour, mais sans le ‘faire’: simplement, nous le réalisons et il nous possède. Alors nous éprouvons la première expérience tantrique et nous sommes possédés par l’énergie tantrique. C’est la première expérience non technique.

Quand nous faisons l’amour, ne nous contrôlons pas. Nous entrons dans le chaos, dans le non-contrôle. Cela pourrait être terrifiant, comme si nous mourions. Le mental dira: “Entrons dedans, mais contrôlons, sinon nous nous perdrons dans l’abîme.” Mais n’écoutons pas le mental. Laissons aller, lâchons prise. Abandonnons-nous entièrement. Sans aucune technique, nous éprouvons une expérience hors du temps. Il n’y aura plus de dualité, mais unité. Une conscience y règnera, et nous serons complètement lucides. Une conscience pure se perpétuera… »

L’Art d’aimer dans l’Alcôve de Ma Wang Dui : « Tous ceux qui connaissent l’art de vivre pratiquent les principes de l’art d’aimer dans l’alcôve. Ils sont nommés les hommes du ciel. »

L’origine de l’Alchimie taoïste sexuelle rejoint effectivement cette vision originale du Tantra. « Les hommes du ciel » sont bien des hommes spirituels : à travers l’acte d’aimer, l’homme parcourt un chemin spirituel avec la femme et aussi bien sûr une femme parcourt ainsi un chemin spirituel avec l’homme. Le sexe est sain et sacré.

Face à l’érotisme et la pornographie, qui se propagent dans tous les médias,  sur internet, les images vulgaires affichées partout dans la vie moderne, la sexualité est entièrement pervertie. L’homme moderne est emprisonné par deux tendances extrêmes concernant le sexe aujourd’hui : soit inhibée par la répression religieuse, soit emportée par l’excès de l’érotisme de toutes sortes. Les jeux érotiques sado-masochistes gagnent un marché énorme. Avec l’échangisme, l’extrémité va jusqu’à mener une étiquette positive : bon moyen de sauvegarder le couple qui s’ennuie… Il est temps que l’homme moderne retrouve son sens, et quitte son chemin de perdition animalière pour redevenir un « homme du ciel »…

 

 

Qi Gong “Parfum de Femme” et “Honneur d’Homme”

méthodes Liao Ch’an Qi Gong


Sur le thème : harmonisation Yin/Yang
 

Avec l’enseignement du livre écrit par Liao Yi Lin

“L’Art d’Aimer à la Chinoise -  le Vol du Phénix”

Des mouvements de Qi Gong que Liao Yi Lin a initiés

pour nourrir le Sang de la femme et le Jing de l’homme.

 

Elle nous guidera dans des mouvements et des méditations

qui permettront une union Yin Yang dans chacun de nous.

Certains sont très conseillés pour pouvoir mener un couple amoureux et épanouissant.

 

Liao Yi Lin nous parlera de la sagesse orientale

concernant l’amour et la sexualité
avec de beaux textes de différents maîtres spirituels.

Elle abordera des sujets comme la relation de couple,

l’amour et la sexualité avec des cas concrets.

 

5  jours de fête d'amour

avec l’enseignement de points de massage

sur le thème « Homme-Femme » "Yin-Yang"

et auto-massages, points de massage pour aider

les malaises de la ménopause, les douleurs des règles,

les problèmes d’érection, d’éjaculation précoce, de manque de désir etc ...
afin d'avoir une harmonie pour la santé et pour l'amour


 

P.S. :  Liao Yi LIN donnera des recettes, composées de plantes et aliments qui aident nourrir le Jing de l'homme et le Sang de la femme

 

 LIAO-ET-GEGE-EN-STAGE-2010.jpg

 

Liao Yi Lin donne régulièrement des stages sur la pratique Qi Gong « Parfum de Femme » et « Honneur d’Homme » sur le thème Amour et Sexualité

consulter le nouveau site du Centre : www.ecole-qigong.com

Contact : liao ch’an qi gong : liaochanqigong@free.fr

 

P

 

deuxphinex-copyright.jpg

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0